évènement

visuel_événement_transitions_industrie

Intervenants

Isabelle Spiegel
Née en 1975, Isabelle Spiegel est ingénieure des Mines de Douai et de l’Université Technique de Berlin. Elle débute sa carrière en Chambre de Commerce de d’industrie, puis a, pendant près de 15 ans, conseillé les clients de la société PricewaterhouseCoopers en matière de Responsabilité Sociétale d’Entreprise. Elle a passé 2 années en Chine et dirigé des groupes de travail internationaux conduisant à des publications du World Business Council for Sustainable Development. Ayant rejoint Arcadis en 2015, Isabelle Spiegel y a dirigé les activités environnement en France, tout en pilotant le développement du business Développement Durable de la région Europe, Angleterre et Moyen Orient. Arrivée en août 2019 chez VINCI en tant que Directrice de l’Environnement du Groupe, Isabelle est nommée au comité Exécutif de VINCI en avril 2022.
Thierry Hanau
Thierry Hanau est diplômé de polytechnique et de l’EPSCI en physico chimie des polymères. Sa carrière débute parmi l’équipe qui a inventé l’impression 3D au sein des laboratoires d’un grand groupe de télécommunications. Il cumule ensuite 19 ans d’expérience dans l’industrie automobile. Son parcours l’a conduit aux postes d’expert matériau, de responsable d’un bureau d’étude moteurs et de chef de projet et responsable de production d’un grand groupe industriel du secteur électrique. Il a notamment supervisé le développement d’un moteur GPL. Il est ensuite devenu responsable de projet informatique et responsable Green IT dans l’industrie électrique. En 2019, il est détaché pour l’Association négaWatt. Pendant deux ans, il contribue aux volets industries et matériaux du scénario négaWatt 2022.
François Moutot

Délégué aux affaires régionales de l'association Equilibre des Energies

Administrateur général des Finances honoraire
Maire de Thoiry
Ancien directeur général de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA)

Docteur ingénieur de l’Institut national agronomique (INA) de Paris-Grignon et chercheur à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA) de 1976 à 1984 dans le domaine de la photosynthèse, François Moutot complète sa formation par l’obtention d’un diplôme en sciences économiques en 1983.

François Moutot sort de l’école nationale d’administration (ENA) en 1987, et rejoint par la suite le Ministère des finances où il participe aux négociations pour l’entrée de l’Espagne et du Portugal dans la Communauté européenne en tant que négociateur français, ainsi qu’à la mise en place du régime intra-communautaire de TVA dont il est l’un des principaux instigateurs.

Après cette expérience, il est nommé rapporteur de la Cour des comptes sur les sujets relatifs à la politique du logement de 1991 à 1992.

En 1993, François Moutot rejoint le Ministère du travail de l’emploi et de la formation professionnelle en tant que conseiller technique auprès du ministre Michel Giraud. Son expérience dans les cabinets ministériels se prolonge de 1996 à 1997, période au cours de laquelle il est directeur de cabinet du ministre de l’agriculture Philippe Vasseur.

En 2002, il devient directeur général de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA) où il contribue activement à la revalorisation de l’image de l’artisanat et de l’apprentissage auprès du monde politique, et également médiatique, ainsi qu’à la reconnaissance de l’artisanat comme une composante à part entière de l’économie européenne.

En parallèle de ses activités, François Moutot, qui s’est toujours intéressé aux problèmes d’aménagement rural et de développement des activités économiques et agricoles en milieu périurbain, a exercé plusieurs mandats auprès des collectivités territoriales parmi lesquels la vice-présidence d’un syndicat d’aménagement de 123 communes.

Actuellement, maire de Thoiry (Yvelines) et cela depuis 1995, François Moutot est notamment vice-président de la communauté de communes de cœur d’Yvelines membre du bureau de l’union des maires des Yvelines, après en avoir été vice-président.

Au sein d’Equilibre des Energies qu’il a rejoint au cours de l’année 2019, François Moutot participe à la mise en place des activités de l’association dans les territoires.

Catherine Leboul-Proust

Directrice de la stratégie de GRDF

Catherine Leboul-Proust est diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris et titulaire d’une maîtrise de droit public de l’Université Jean Moulin-Lyon III. Elle a rejoint GRDF en septembre 2016 avec une expérience de près de 20 ans dans le secteur industriel et de l’énergie où elle a occupé en France et à l’international, différentes fonctions dans les domaines des relations institutionnelles, de la responsabilité sociétale d’entreprise, de la communication, de l’accompagnement du changement et des organisations. Elle était, depuis septembre 2012, secrétaire exécutif de LYDEC, filiale de SUEZ basée à Casablanca (Maroc) en charge notamment de l’animation de la gouvernance sociale, du projet d’entreprise, de la direction audit interne et de la direction du développement de la performance. A GRDF, elle est en charge des relations institutionnelles, des études stratégiques, de la RSE, des activités internationales, et des dynamiques d’innovation et de RD. Membre du Conseil supérieur de l’Energie, administratrice du Ceren. Chevalier de la Légion d’honneur.

La transition énergétique à l’heure de l’objectif « net zéro »

Le mardi 10 jan. 2023 à 08:30
Accélérer la transition énergétique : un défi industriel
  • Type
    Conférence
  • Lieu
    6, Place du Colonel Bourgoin
  • Organisateur La Société d’Encouragement de l’industrie nationale
  • Entrée
    Gratuit

INSCRIPTION GRATUITE`

Face à l’aggravation de la crise climatique et aux nouvelles instabilités géopolitiques, devant les difficultés que rencontre notre pays du fait de l’augmentation fulgurante du coût de l’énergie, l’accélération de la transition énergétique apparaît chaque jour plus cruciale pour rendre notre économie compatible avec les enjeux du XXIe siècle. Celle-ci passe notamment par une transition bas carbone massive des usages, l’amélioration de l’efficacité énergétique et une plus grande sobriété.

Pour répondre à ces objectifs, de nombreuses solutions existent déjà, applicables à tous les secteurs de l’économie. Il faut désormais réussir leur déploiement à grande échelle. Par son ampleur et son coût, il s’agit d’un vrai défi industriel qui doit s’appuyer sur des filières dédiées, des compétences et des financements adéquats. 

Des scenarios de transition énergétique aux nouveaux modèles de financement, ce cycle de 5 rencontres vous propose de faire connaissance avec celles et ceux, experts et industriels, qui mettent en œuvre une véritable révolution industrielle.

Pour respecter nos objectifs climatiques, il faut non seulement enrayer la croissance des émissions de gaz à effet de serre, qui a repris après les confinements successifs de la population en 2020-2021, diminuer leur production de moitié d’ici 2030 et atteindre la neutralité carbone en 2050. Quels sont les scénarios pour y parvenir ? 

Ouverture :

Catherine Leboul-ProustDirectrice de la stratégie de GRDF

Table ronde - Accélérer la transition énergétique : un défi industriel !

Isabelle Spiegel, Directrice de l'Environnement de VINCI

Thierry Hanau, Expert Industrie de l'association NégaWatt

François Moutot, Délégué aux affaires régionales de l'association Equilibre des Energies

Modération par Sylvianne Villaudière, Vice-présidente de la Société d'Encouragement pour l'Industrie Nationale

Pour aller plus loin :

Depuis 20 ans, l’Association négaWatt réalise de manière indépendante des travaux de prospective énergétique à l’échelle de la France, afin de montrer qu’une transition énergétique est non seulement réalisable sur le plan technique mais aussi souhaitable pour la société. Grâce à la complémentarité et à l’expertise de terrain de ses membres, l’association a mis au point un scénario énergétique - fondé sur son approche sobriété, efficacité et renouvelables -, atteignant la neutralité carbone en 2050.

Définition : « Zéro émission nette » signifie que les émissions de gaz à effet de serre sont réduites à un niveau aussi proche que possible de zéro, les émissions restantes présentes dans l'atmosphère étant réabsorbées, par les océans et les forêts par exemple, ou bien encore par des techniques d’élimination du carbone.

Cycle en partenariat avec Leonard Groupe VINCIEnergy Observer Foundation, OPEO Conseil et la Société d'Encouragement pour l’Industrie Nationale

Planning des prochaines conférences

14 février 2023 - (Re)Construire des filières pour réussir la transition énergétique

16 mars 2023 - Efficacité et circularité, leviers pour la transition énergétique

18 avril 2023 - Coût, financement et mesures de la transition énergétique au cœur des territoires

16 mai 2023 - Transition énergétique, risques et opportunités pour la renaissance industrielle française

Pour connaitre la suite du programme, suivez- nous sur industrienationale.fr

Partager